Dhikr d’Allah : quel y est le but du disciple ?


Voici le sens d’un extrait de la leçon hebdomadaire du samedi 7 novembre 2015, donnée par Shaykh AbdelAziz – Qu’Allah le garde – à Kénitra. C’est un appel à purifier continuellement nos intentions pour les orienter vers Allah.


Photo Shaykh AbdelAziz RA

Le plus proche de la perfection en Islam, c’est de mettre en pratique même si l’on ne connaît pas la raison de cette mise pratique. C’est le plus proche de la perfection et c’est une grande preuve d’amour.

Quand Omar est venu voir Abou Bakr – Qu’Allah soit satisfait des deux – parce qu’il ne comprenait pas les termes, en apparence défavorables aux Musulmans, du pacte passé avec les incroyants de la Mecque, ce dernier lui répondit : « Ô Omar, il est en vérité le Messager d’Allah et Allah ne le décevra jamais. »

Quand un Shaykh demande à un disciple de faire le dhikr d’Allah, il doit s’exécuter et laisser Allah le rétribuer comme Il le veut. Car souvent les gens viennent vers le Shaykh pour emprunter la voie du dhikr en espérant voir des lumières, vivre des états spirituels surnaturels, avoir des facilités dans leur vie, …

Qu’attend un tel disciple dès qu’il commence le dhikr ? Il veut vivre ces états spirituels et sa question, c’est : « Quand vais-je ressentir ces états ? » Ainsi, quand il se met cela en tête pendant le dhikr, il évoque Allah avec sa bouche et, en même temps, il évoque ses petites demandes. Et si un frère lui confie qu’il a expérimenté de grands états spirituels et qu’il a vu des choses particulières pendant le dhikr, alors il se dit que son dhikr ne vaut rien puisque ses frères ressentent ce que lui ne ressent pas. Dès lors, il n’évoque plus Allah, mais il évoque ses désirs. Il commence même à imaginer ce qui n’est pas et croit voir des lumières ou entendre des voix, alors que ce ne sont que des illusions qui l’éloignent de l’évocation d’Allah.

Le vrai croyant, lui, évoque Allah pour Allah. Pourquoi évoque-t-il Allah ? Tout simplement parce qu’Allah le lui a demandé. C’est pour cette raison, qu’à chaque respiration, tu répètes : « Ilahi Anta maqsoudi wa ridaka matloubi » (« Mon Dieu, Tu es mon but et Ta Satisfaction est ma demande. »). Tu ne demandes ni visions ni lumières. Plus ces demandes sont éloignées du disciple, plus il est sincère dans son dhikr.

L’homme est, par sa nature, très faible et s’il vit un état spirituel pendant le dhikr, c’est pour revivre cet état qu’il va pratiquer le dhikr par la suite. Or, qu’est-ce qui est le mieux : évoquer Allah pour vivre des états spirituels, et même les ressentir à tort ou à raison, ou L’évoquer alors qu’on ne ressent rien ? Le mieux est de ne rien ressentir ; le mieux, c’est que tu choisisses ce qu’Allah choisit pour toi. Allah dit dans le Coran : « Ton Seigneur crée ce qu’Il veut et Il choisit ; il ne leur a jamais appartenu de choisir. » (28, 68). Je choisis ce qu’Il choisit pour moi car j’ai choisi Sa compagnie et je n’ai pas conditionné Sa compagnie en fonction des dons qu’Il me ferait.

L’honneur d’être en Sa compagnie pendant le dhikr n’est-il pas suffisant ? Il n’y a pas de don plus grand que d’être assis en compagnie d’Allah. Il y avait un roi qui avait demandé à un homme de s’asseoir à côté de lui. Une personne, par la suite, est venue se plaindre au roi de cet homme en affirmant qu’il l’avait spoliée d’une terre qui lui appartenait. Pour établir la justice de façon équitable, le roi demanda alors à l’accusé de se lever et d’aller prendre place à côté du plaignant. Tout en refusant de se lever, il s’adressa au roi : « Ô mon roi, sois témoin : si j’ai volé cette terre à cet homme, je la lui rends sur-le-champ ; et si ce n’est pas le cas, je lui en fais cadeau. En effet, rien ne vaut ta compagnie et rien ne vaut d’être assis à tes côtés. Tu m’as honoré par ta proximité, ô mon roi, et je ne la laisserais pour rien. De même, Allah t’a honoré par Sa Proximité pour L’évoquer et tu as des exigences ! Tu es avec Allah et tu crois qu’Il ne va s’occuper de toi. Une fois qu’Il a invité quelqu’un, il ne serait pas digne d’Allah de ne prendre en charge tous ses besoins.


 

%d blogueurs aiment cette page :